Salmon Lodge – Rapport de pêche et condition des rivières du 8 au 14 juin 2015

La deuxième semaine de la saison a été fantastique! Ce début de nouvelle saison est donc très encourageant pour nous. Après les montaisons tardives de l’an dernier, nous avons tous hâte de voir ce que cette année nous réserve. Le saumon commence généralement à arriver dans nos rivières à la fin de mai et au début de juin, et la montaison atteint son point culminant après le 10 juin. Les premiers poissons sont habituellement de grosses femelles qui se dirigent tout droit dans la partie amont de la rivière. En lisant les rapports de juin de l’année dernière, je me suis rappelé que tout le monde attendait que le saumon arrive, ce qu’il a fait, bien sûr, mais beaucoup plus tard que la normale et en moins grand nombre. Ce n’est pas le cas cette année : nous avons du poisson frais monté dans tous les secteurs de la Bonaventure et de la Cascapédia. Je discutais hier avec l’un de nos garde-chasse sur la Petite Cascapédia, et il m’a dit qu’il avait observé la présence de poissons frais montés dans la rivière.

Charles Dewhurst et un beau saumon frais monté dans la Cascapédia. Félicitations, Charles!

Les conditions de l’eau de toutes nos rivières sont formidables en ce moment. La pluie de la semaine dernière a permis le maintien des niveaux d’eau de juin. La Bonaventure a un débit de 52 mètres cubes à la seconde, ce qui est un peu plus élevé que la normale pour cette période de l’année, mais fantastique pour le saumon. , La Cascapédia est la rivière qui a été la plus touchée par la pluie et samedi matin, elle coulait à un débit de presque 100 mètres cubes à la seconde, mais la situation se résorbe rapidement. Le débit de la Petite Cascapédia est actuellement de 47 m3/s; lundi, il était de 40.

Paul Booth taquine un GROS saumon dans la Cascapédia. Le saumon a réussi à s’en tirer, mais ce n’est que partie remise.

Nous observons et attrapons régulièrement du poisson dans nos fosses situées en aval, sur la Bonaventure. Les secteurs situés plus en amont ont aussi donné de bons résultats pour cette période de l’année. La température de l’eau est encore fraîche et oscille entre 6 et 8 °C (44 et 48 °F). La pêche à bord d’un canot est donc encore la meilleure façon de procéder en ce moment. Il y a de l’activité partout dans le réseau de la Cascapédia; les fosses ne regorgent pas encore de poissons, mais ils sont là. La température de la rivière est de 8 à 10 °C (48 à 50 °F).

J’en ai un!

Lorsque les niveaux de l’eau sont élevés, il faut utiliser de grosses mouches. Nous avons capturé nos prises avec des nos 2 et 4, et les modèles qui ont donné les meilleurs résultats cette semaine ont été les Silver Rat, Green Highlander et McPhail Piglet. Les mouches Spey ont aussi été efficaces, et les modèles utilisés ont été les Green Spey, Picasse et Jones Special, nos 2/0 et même 3/0. Il est encore un peu trop tôt pour les mouches sèches car l’eau est fraîche, mais nous avons cependant vu quelques poisons venir y jeter un coup d’œil.

Charles Dewhurst tient un beau spécimen au bout de sa ligne dans la fosse Montgomery.

Le 16 juin, ce sera la nouvelle lune. Nous aurons donc des marées plus hautes que la normale. Quant à la deuxième lune de juin, elle nous amène toujours une bonne montaison de poissons.

Cette semaine, nous avons eu le plaisir d’avoir avec nous le monteur de mouches expert en la matière, Steve Silverio. Un habitué du Camp Bonaventure, Steve incite toujours les guides à essayer de nouveaux modèles « pas piqués des vers ». Steve est aussi le représentant nord-américain de Partridge of Redditch et de Regal Vise.

Nous avons aussi eu l’honneur d’accueillir Alexandre L’Heureux au pavillon cette semaine. Alex est un peintre incroyable et ses œuvres sont à voir absolument. Je travaille dans le secteur de la pêche depuis plus de 35 ans et j’ai eu la chance de connaître plusieurs artistes célèbres et remarquables, et Alex est l’un des meilleurs.

À la semaine prochaine!

Salutations,

Glenn