Salmon Lodge – Rapport de pêche et condition des rivières du 6 au 12 août 2018

La première semaine d’août a été notre semaine de pêche la plus difficile jusqu’à présent. Les températures supérieures à la normale associées à des précipitations quasi inexistantes ont créé des conditions de pêche très peu favorables. Les niveaux d’eau de la Bonaventure, de la Petite Cascapédia et de la Cascapédia sont bas et l’eau est plus chaude qu’elle devrait l’être normalement à ce temps-ci de l’année.

DSCN0910.jpg

Henrik Mortensen remet à l’eau son premier saumon capturé dans la Cascapédia. Belle prise, Henrik!

DSCN0923.jpg

Rick Koe, un client de longue date et un bon ami, vient de capturer sa première prise de la saison. Beau spécimen, Rick!

Cela dit, la situation n’est quand même pas désastreuse, car au moment d’écrire ces lignes, il pleut beaucoup et le niveau d’eau de la Cascapédia est déjà à la hausse. Les niveaux de la Bonaventure et de la Petite Cascapédia remontent un peu plus lentement, mais cette nouvelle eau va vraiment améliorer les choses.

DSCN0942.jpg

Tony Garvey en était à sa première expérience de pêche au saumon atlantique, mais il n’a pas tardé à ferrer et à capturer cette beauté. Félicitations, Tony!

La Bonaventure abrite un bon nombre de poissons et la pêche est assez bonne étant donné les circonstances. C’est à peu près la même chose sur la Petite Cascapédia en ce qui a trait aux faibles niveaux d’eau, mais nous faisons de la bonne pêche. De nos trois rivières, les niveaux d’eau de la Cascapédia étaient les plus faibles, mais la pluie a rapidement corrigé la situation.

DSCN3281.jpg

Barbara T’Kent vient de capturer son premier saumon atlantique… de ce côté-ci de l’Atlantique! Bravo, Henriette!

DSCN3337.jpg

Harol T’Kent a capturé ce beau madeleineau dès sa première journée à la pêche. Félicitations, Harold!

DSCN3344.jpg

Antoine T’Kent a capturé ce superbe saumon sur la Bonaventure. Belle prise, Antoine!

DSCN3357.jpg

Henriette T’Kent s’est arrangée pour que toute la famille ramène de fantastiques souvenirs.

Les mouches sèches sont encore ce qu’il y a de mieux à utiliser, notamment les vertes, les brunes et les bleues, numéros 2, 4 et 6. Les mouches noyées qui se démarquent actuellement sont les John Olin et Stone Ghost, de même que les Green Machine et Undertaker.

DSCN0889.jpg

Ils étaient plus difficiles à attraper cette semaine, mais ce n’est pas parce qu’ils avaient déserté les rivières!

À la semaine prochaine.

Salutations,

Glenn