Salmon Lodge – Rapport de pêche et condition des rivières du 27 août au 2 septembre 2018

J’ai peine à croire que le mois d’août est déjà terminé!

DSCN3623.jpg

C’était la première visite de John Carroll à Salmon Lodge. Les conditions de l’eau n’étaient pas idéales cette année, John, mais la prochaine saison sera meilleure. Félicitations pour ce premier saumon capturé dans les eaux canadiennes!

On a eu un peu de tout en cette dernière semaine d’août : des températures chaudes et humides au début et du temps plus frais accompagné de pluie dans les derniers jours. Jusqu’à cette semaine, l’été a été l’un des plus chauds et des plus secs de l’histoire.  La pêche a donc été plus difficile en début de semaine, toutefois les précipitations ont amélioré les choses, de sorte que dans l’ensemble, nous nous en sommes bien tirés.

20180829_091354.jpg

Félicitations à Willburt Packard pour son tout premier saumon atlantique qu’il a capturé avec une mouche sèche et le moulinet Bogdan de son grand-père. Bravo, Will!

La Bonaventure coule à un débit de 8 mètres cubes à la seconde, mais la température de l’eau est encore assez fraîche, aux environs de 15 °C (60 °F), et peut même se refroidir encore plus dans les secteurs en amont. Le niveau de la Petite Cascapédia est également bas et son débit est de 7 mètres cubes. Tout comme la Bonaventure, elle demeure fraîche. Le débit de la Cascapédia est descendu à 9 mètres cubes à la seconde, mais la pluie aura permis de le ramener à 12.

IMG_3054.jpg

Harvey Wheeler a capturé son premier saumon dans la Cascapédia. Belle prise, Harvey!

La nouvelle lune du 26 août et les hautes marées ont amené un bon nombre de saumons et de madeleineaux. La pluie tant attendue attirera, espérons-le, une montaison de saumons à l’automne. Nous avons déjà commencé à voir quelques saumons aux flancs argentés dans nos fosses situées en aval.

GOPR0452.jpg

David Richens (à droite) a capturé un beau spécimen de madeleineau dans la Cascapédia. Le niveau de l’eau était bas, mais David s’est fort bien débrouillé.

Puisque les niveaux de nos rivières baissent et que l’eau commence à se rafraîchir, nous adoptons nos techniques d’automne. Même si nous avons utilisé la plupart du temps les Stone Ghost, John Olin et Green Machine avec succès, les mouches-tubes plus grosses et les modèles Francis commencent à donner de bons résultats. Les mouches sèches sont encore responsables de la plupart des captures, surtout les Bombers brunes, bleues et vertes. Tant et aussi longtemps que la température de l’eau se tiendra au-dessus des 10 °C (50 °F), il n’y a aucune raison de délaisser les Bombers.

À la semaine prochaine.

Salutations,

Glenn