Le conseil d’Henrik : « Allez marcher avant de pêcher au lancer »

Les méthodes standard de pêche au lancer décrites dans ce livre couvrent la plupart des situations de pêche. Une fois bien comprises les actions mécaniques que le pêcheur exécute à chaque lancer, il est possible de déterminer les variations qui peuvent être effectuées dans d’autres situations. En fait, avant même de déposer sa mouche sur un cours d’eau difficile, il faut avoir en tête un plan d’action sur la façon dont on laissera la mouche se poser sur l’eau.

Henrik remet à l’eau un beau saumon de 25 lb pris dans la rivière Cascapédia.

J’ai pris l’habitude de passer quelque temps à observer le cours d’eau avant d’y déposer une mouche et la même chose vaut, bien sûr, pour les eaux d’un lac ou d’un littoral. Je vous suggère de faire la même chose. Allez marcher sur les berges et essayez de déterminer la profondeur du plan d’eau et ses structures sousmarines. Gardez en mémoire les endroits où le courant est fort et ceux où il perd de la puissance. Vos observations vous donneront une indication sur les aires de rassemblement des poissons et sur la taille et le modèle de mouche qui convient le mieux aux conditions de l’eau. Ensuite, choisissez une soie et un avançon (leader) qui correspondent au modèle et à la taille de la mouche. Décidez du type de soie et d’avançon -- flottant, intermédiaire ou plongeant – mais seulement lorsque vous savez à quel endroit la mouche sera présentée au poisson : à proximité de la surface, entre deux eaux ou près du fond.

Salutations,

Henrik Mortensen